On communique en cette période de confinement !!


merci Didier !



Sylvie nous donne une recette face à la pénurie de gel hydro alcoolique:

 

*20g de gel d aloe vera en pharmacie ou magasin bio
*20 ml d alcool
* huile essentielle tee trea ou ravintsara,  (une anti infectieuse)
Et voilà vous avez votre gel. Doublerez ou triplez les doses surtout si vous êtes plusieurs

Francis et Renée nous disent :

"Pour l'instant aucun souci de santé ni d'ennui. Avec soleil et pluie l'herbe pousse bien,  on en profite pour mettre de l'ordre dehors et après on attaquera le dedans...Du pain sur la planche en perspective...on a quand même de la chance d'être à la campagne et à la retraite.  En étant conscients de ça, on ne peut se plaindre de rien. On est de tout cœur avec ceux qui triment.  Faites attention à vous et à bientôt.    Bises virtuelles"


Yvette & André :

"Trés bonne initiative qui va permettre de discuter entre nous et d’égailler ce moment d’isolement.
Je n’ai pas pour le moment d’astuce particulière si ce n’est d’accepter ce confinement.
Avec Yvette nous bricolons, nous jardinons…en fait nous faisons ce que nous n’avions pas le
temps ou l’envie de faire (puisque il est bien connu que les retraités sont débordés).
En tout cas il faut garder le moral et être sûr que ce pu.ain de virus va bientôt arrêter de nous
faire des misères.
Amitiés à tous."


CONFINÉ

 

 

  Il faut être :

 

 

 Calme pour rester

 

 

Optimiste. Etant

 

 

 Naïf, ça nous rend

 

 

 Fort. Il faut rester

 

 

 Informé pour avoir une vie

 

 

 Normale et

 

 

Épanouie.

 

Alain & Marcelle

 

 

 

 


Sortie dimanche organisée exceptionnellement par Marcelle

 Très belle excursion !..

  

 Excursion prévue : visite guidée chacun à son rythme et son foyer :

 - Sortie à 8h30 depuis la salle de bains

 - Arrivée à la cuisine où nous prendrons le petit déjeuner

 - Ensuite visite des chambres

 - Puis un atelier « nettoyage »

- A 12h30-13h00, déjeuner en cuisine

- à 14h30 sieste sur le canapé

 - à 16h visite du salon où un thé ou café, sera servi avec gâteaux secs

 - temps libre ensuite pour se balader dans les couloirs

 - retour en fin de journée

 Inutile de me contacter pour réserver mais seulement pour me donner de vos nouvelles en tant que « confinés »

 Putain, en plus il fait beau !!!…..


Fan inquiète

"

Bonjour à tous. 
Hé oui Mr COVID 19 nous menace!
Jacky a eu 4 jours de fièvre, (jusqu’à 39,5 au pus fort)sans toux, ni maux de gorge ou de tête. Pas de difficulté respiratoire mais grande fatigue et douleur sur tout le corps. Il est confiné à Ancizan sur les conseils du médecin sous paracétamol. Depuis hier entre 37,2 et 37,8.
On espère que ça en restera là. Amitiés et bon courage à tous.

 


 (Texte de Paul Théraulaz) envoyé par Fan

 C'était en mars 2020 ...
 Les rues étaient vides, les magasins fermés, les gens ne pouvaient plus sortir.
 Mais le printemps ne savait pas, et les fleurs ont commencé à fleurir, le soleil brillait, les oiseaux chantaient,
 les hirondelles allaient bientôt arriver, le ciel était bleu, le matin arrivait pus tôt.
 

 C'était en mars 2020 ...
 Les jeunes devaient étudier en ligne, et trouver des occupations à la maison, les gens ne pouvaient plus faire de shopping, 
 ni aller chez le coiffeur. Bientôt il n'y aurait plus de place dans les hôpitaux, et les gens continuaient de tomber malades.
> Mais le printemps ne savait pas, le temps d'aller au jardin arrivait, l'herbe verdissait.

 C'était en mars 2020 ...
Les gens ont été mis en confinement. pour protéger les grands-parents, familles et enfants.
 Plus de réunion ni repas, de fête en famille. La peur est devenue réelle et les jours se ressemblaient.
 Mais le printemps ne savait pas, les pommiers, cerisiers et autres ont fleuri, les feuilles ont poussé.
 Les gens ont commencé à lire, jouer en famille, apprendre une langue, chantaient sur le balcon en invitant les voisins à faire de même,
 ils ont appris une nouvelle langue, être solidaires et se sont concentrés sur d'autres valeurs.
 Les gens ont réalisé l'importance de la santé, la souffrance, de ce monde qui s'était arrêté, de l'économie qui a dégringolé.
 Mais le printemps ne savait pas. les fleurs ont laissé leur place aux fruits, les oiseaux ont fait leur nid, les hirondelles étaient arrivées.

 Puis le jour de la libération est arrivé, les gens l'ont appris à la télé, le virus avait perdu, les gens sont descendus dans la rue,
 chantaient, pleuraient, embrassaient leurs voisins, sans masques ni gants.

 Et c'est là que l'été est arrivé, parce que le printemps ne savait pas. Il a continué à être là malgré tout, malgré le virus,
 la peur et la mort. Parce que le printemps ne savait pas, il a appris aux gens le pouvoir de la vie.

 Tout va bien se passer, restez chez vous, protégez-vous, et vous profiterez de la vie.

 Lisez ceci, répandez-le en copiant/collant ce texte, mais surtout restez confiants et gardez le sourire ! 😃

 


merci Michel pour cette belle chanson


Les blagounettes à Didier

 

 

Dans un bar

 

Un type entre dans un bar en titubant, s’affale sur le comptoir, et balbutie d’une voix pâteuse :

  • Garçon ! Donnez-moi un double cognac !
  • Monsieur, dit le barman, vous êtes complètement ivre. Je refuse de vous servir dans un état pareil.
  • Quoi ? Moi bourré ? Jamais de la vie ! Hic ! Tenez, le chien qui entre, là, je lui vois deux yeux… Si j’étais ivre, comme vous dites, je lui en verrai quatre…
  • Il n’entre pas, fait le barman. Il sort…

................................................................................................................................................................................................................

 

 

   Albert et Julie viennent de se marier.

 Ils arrivent enfin à l'hôtel après une longue journée de célébrations.

 Ils passent une nuit torride ! Julie était encore vierge mais elle a vite compris !.

 Une nuit d'extase !!!

 Lorsqu'elle ouvre les yeux, Albert est sous la douche. Il chante comme un grand ténor.

 En sortant de la douche, il constate qu'il n'a pas de serviette.

 Il va dans la chambre. Julie est assise sur le bord du lit.

 Albert est nu.

 Julie le regarde, lentement, attentivement, de haut en bas pour enfin, fixer son regard sur sa zigounette.

 Mais, mais..... Albert, c'est quoi ça ?
 C'est la chose avec laquelle tu as eu tellement de plaisir cette nuit lui dit-il en rougissant.

 Elle lui répond:

 « Mon Dieu, ça s'use si vite; et c'est tout ce qui reste ??? »

 -----------------------------------------------------------------------------------------------

 Un africain rencontre un médecin blanc...

 L'africain : "C'est quoi exactement le Viagra ?"

 Le médecin : "Ce sont des pilules qui vous font faire l'amour 10 fois par jour.."

 L'africain : "Aaah ! C'est un calmant..."

 ----------------------------------------------

 Une femme va accoucher et elle est dans les douleurs.

 - Mon amour, dit son mari, je suis désolé, c'est un peu de ma faute si tu souffres.

 - Mais non, rassure toi, tu n'y es pour rien...

 ----------------------------------------------

 2 secrétaires discutent :

 - Il est plutôt beau gosse, le nouveau patron, dit la première. En plus il s'habille bien...

 - Et vite... fait l'autre.

 ----------------------------------------------

 Un couple arrive dans un hôtel.

 Le groom monte leurs bagages dans la chambre et demande au monsieur :

 - Avez-vous besoin de quelque chose ?

 - Non merci.

 - Et pour votre femme ?

 - Ah vous faites bien de m'y faire penser ! Montez-moi une carte postale et un timbre...

 ----------------------------------------------

 Elle est horrible celle-là... mais je vous la raconte quand même !

 C'est un bus d'handicapés qui roule et les handicapés chantent au chauffeur :

 - "Ami chauffeur, ami chauffeur, si t'es champiooooon, appuiiiiie sur le champignoooooon."

 Alors le chauffeur pour leur faire plaisir accélère à 110. Et les handicapés reprennent :

 - "Ami chauffeur, ami chauffeur si t'es champioooooon, appuiiiiie sur le champignoooooon."

 Alors le chauffeur pour leur faire plaisir accélère à 130. Et les handicapés reprennent :

 - "Ami chauffeur, ami chauffeur si t'es champioooooon, appuiiiiie sur le champignoooooon."

 Alors le chauffeur pour leur faire plaisir accélère à 150, et PAF !

 L'accident.

 Le chauffeur est gravement accidenté.

 Alors les handicapés chantent :

 - "Il est des nôôôôôtreees..."

 ----------------------------------------------

 Pierre : Dis-moi, si je couche avec ta femme, on est amis ?

Paul : Non !

 Pierre : On est copains ?

Paul : Non !

 Pierre : On est ennemis ?

 Paul : Non !

 Pierre : On est quoi alors ?

 Paul : On est quitte !

> > > ----------------------------------------------

 Trois jeunes secrétaires discutent, à la pause, des tours qu'elles ont déjà joués à leur patron.

 Moi, dit la première, j'ai découpé toutes les photos dans son Play-boy, et il n'a jamais trouvé qui avait fait le coup...

 Ha ! Ha ! Ha ! Moi, dit la deuxième, il y a quinze jours, j'ai trouvé des préservatifs dans son tiroir, et je les ai tous percés avec une épingle...

 La troisième, elle, s'évanouit.

 ----------------------------------------------

 A l'hôpital, une superbe jeune femme attend dans le couloir sur sa civière avant d'être conduite au bloc opératoire pour subir une petite intervention.

Elle s'inquiète un peu quand même, d'autant plus que l'heure tourne...

 Un type en blouse blanche s'approche, relève le drap qui la recouvre et examine son corps nu.

 Il rabat le drap, s'éloigne vers d'autres blouses blanches et discute.

 Un deuxième en blouse blanche s'approche, relève le drap et l'examine.

 Puis il repart

 Quand le troisième blouse blanche approche, lève le drap et la scrute, la jeune femme s'impatiente :

 - C'est bien beau toutes ces auscultations, mais quand allez-vous m'opérer ?

 L'homme en blouse blanche hausse les épaules :

 - Je n'en ai aucune idée... nous on repeint le couloir !

 ----------------------------------------------

 A la porte du ciel, un type furieux se présente devant saint Pierre.

 - Mais bon sang, qu'est-ce que je fais là ? hurle-t-il.

 Regardez-moi : j'ai 35 ans, je suis en pleine forme, je ne bois pas, je ne fume pas, hier soir je me couche bien sagement dans mon lit et voilà que je me retrouve au ciel ! C'est certainement une erreur !

 - Eh bien ! Ça n'est jamais arrivé, mais enfin je vais vérifier, répond Saint Pierre, troublé. Comment vous appelez-vous ?

 - Dugommeau. Norbert Dugommeau.

 - Oui... Et quel est votre métier ?

 - Garagiste.

 - Oui... Ah, voilà, j'ai votre fiche. Dugommeau Norbert, garagiste... Eh bien, monsieur Dugommeau, vous êtes mort de vieillesse, c'est tout.

 - De vieillesse ? Mais enfin ce n'est pas possible, je n'ai que 35 ans...

 - Ah moi je ne sais pas, monsieur Dugommeau. Mais on a fait le compte de toutes les heures de main d'œuvre que vous avez facturées, et ça donne 123 ans.

----------------------------------------------

 - Docteur, je suis très inquiet. Votre diagnostic n'est pas le même que celui de votre confrère.

 - Je sais. C'est souvent comme ça ! Mais l'autopsie prouvera que j'avais raison...

 

 

 


Gérard nous envoie "son" ordonnance !!!

Marie-Josée quant à elle s'accroche .....où elle peut



Ils pensent à vous

 

 

MERCI pour l'attestation en PDF !

 

Bonne journée et prenez soin de vous . Françoise

....................................................................................................................

Merci pour ce Mail et son contenu.

 

Bon courage, et à bientôt

 

Amitiés. Louis

.....................................................................................

Bonjour à vous tous

 

Un grand Merci

 

Pour votre gentillesse et vos pensées envers nous

 

Pour le moment on va bien

 

On vous embrasse  Yannick et Thérèse

...................................................................................................................

Michèle :

C est génial se que vous faîte merci

 


Jean-Claude se lâche !!!!


Avec Alain nous vous partageons  quelques sourires du jour :

- une histoire-métaphore sur le coronavirus et notre conscience d'êtres vivants !!!

Prenez soin de vous en gardant la distance, au propre et au figuré !!

Maïté  et Alain Cascino


Bonjour chers amis

 Amédée et Maguy venons vous faire un coucou .Tâchez d’être prudents , nous avons besoin de vous tous pour faire la "bringue"quand on pourra se retrouver ! ! ! d'ailleurs on demandera une dérogation pour pouvoir nous saouler ! ! !  et peut-être que si on commençait maintenant ça pourrait effrayer cette cochonnerie de VIRUS ! ! ! !
  En attendant soyez tous prudents , nous souhaitons un prompt rétablissement aux malades .
 Nous , nous allons bien ,nous travaillons pour être au rendez-vous du BABYBOUM l'année prochaine ! ! ! vous serez tous invités au baptême ! ! !
 merci à ceux qui nous envoient des blagues ! ! ça fait du bien ! ! 
  
  Nous vous embrassons bien amicalement à tous  ne sortez pas ! ! 

 bises Maguy Amédée



 message de Gérard

 

VOILÀ UN EXEMPLE !! C'EST QUOI LE STRESS

 

Qu'est-ce que le stress ? (démonstration avec une petite histoire ! )
Un Monsieur s'arrête pour faire monter une auto-stoppeuse dans sa voiture.

Elle est belle et jeune ! Soudain, la demoiselle s'évanouit dans l'auto et le monsieur file à toute vitesse pour la faire admettre à l'hôpital.

Ça, c'est du STRESS...

 

A l'hôpital, on annonce qu'elle est enceinte et on félicite le Monsieur qui sera bientôt "Papa" !

Ça, c'est du STRESS...

 

Le Monsieur dit qu'il n'est pas le père et qu'il ne la connaît même pas...mais la demoiselle affirme que c'est bien LUI, le Papa!

Alors, le STRESS augmente d'un cran...

 

Alors, le Monsieur demande un test d'ADN pour prouver qu'il n'est pas le père du bébé.

Après le résultat, le docteur dit que le Monsieur est stérile, probablement depuis sa naissance.

Donc qu'il N'EST PAS le père du bébé !

Il est soulagé, mais le stress revient car, sur le chemin du retour à la maison, le Monsieur se met à penser qu'il a trois enfants....................... ................

 

ET ÇA, C'EST DU TRÈS, TRÈS GROS STRESS.........!!!!!!!!!!!


Jacqueline vous invite à méditer !!!!

"L'HUMANITÉ ÉBRANLÉE ET LA SOCIÉTÉ EFFONDRÉE PAR UN PETIT MACHIN."


Un petit machin microscopique appelé coronavirus bouleverse la planète. Quelque chose d'invisible est venu pour faire sa loi. Il remet tout en question et chamboule l'ordre établi. Tout se remet en place, autrement, différemment.

Ce que les grandes puissances occidentales n'ont pu obtenir en Syrie, en Lybie, au Yemen, ...ce petit machin l'a obtenu (cessez-le-feu, trêve...).

Ce que l'armée algérienne n'a pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (le Hirak à pris fin).

Ce que les opposants politiques n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (report des échéances électorales. ..).

Ce que les entreprises n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (remise d'impôts, exonérations, crédits à taux zéro, fonds d'investissement, baisse des cours des matières premières stratégiques. ..).

Ce que les gilets jaunes et les syndicats n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu ( baisse de prix à la pompe, protection sociale renforcée...).

Soudain, on observe dans le monde occidental le carburant a baissé, la pollution a baissé, les gens ont commencé à avoir du temps, tellement de temps qu'ils ne savent même pas quoi en faire. Les parents apprennent à connaître leurs enfants, les enfants apprennent à rester en famille, le travail n'est plus une priorité, les voyages et les loisirs ne sont plus la norme d'une vie réussie.

Soudain, en silence, nous nous retournons en nous-mêmes et comprenons la valeur des mots solidarité et vulnérabilité.

Soudain, nous réalisons que nous sommes tous embarqués dans le même bateau, riches et pauvres. Nous réalisons que nous avions dévalisé ensemble les étagères des magasins et constatons ensemble que les hôpitaux sont pleins et que l'argent n'a aucune importance. Que nous avons tous la même identité humaine face au coronavirus.

Nous réalisons que dans les garages, les voitures haut de gamme sont arrêtées juste parce que personne ne peut sortir.

Quelques jours seulement ont suffi à l'univers pour établir l'égalité sociale qui était impossible à imaginer.

La peur a envahi tout le monde. Elle a changé de camp. Elle a quitté les pauvres pour aller habiter les riches et les puissants. Elle leur a rappelé leur humanité et leur a révélé leur humanisme.

Puisse cela servir à réaliser la vulnérabilité des êtres humains qui cherchent à aller habiter sur la planète mars et qui se croient forts pour cloner des êtres humains pour espérer vivre éternellement.

Puisse cela servir à réaliser la limite de l'intelligence humaine face à la force du ciel.

Il a suffi de quelques jours pour que la certitude devienne incertitude, que la force devienne faiblesse, que le pouvoir devienne solidarité et concertation.

Il a suffi de quelques jours pour que l'Afrique devienne un continent sûr. Que le songe devienne mensonge.

Il a suffi de quelques jours pour que l'humanité prenne conscience qu'elle n'est que souffle et poussière.

Qui sommes-nous ? Que valons-nous ? Que pouvons-nous face à ce coronavirus ?

Rendons-nous à l'évidence en attendant la providence.

Interrogeons notre "humanité" dans cette "mondialité" à l'épreuve du coronavirus.

Restons chez nous et méditons sur cette pandémie.

Christian


deux magnifiques vidéos envoyées par Maïté et Alain


remarque adressée par Jacqueline


Télécharger
pendant le confinement "grand ménage" certains découvrent l'aspirateur....
67f6dd92-c03a-4dd3-befa-70cd1c401b99.MP4
Fichier Audio/Vidéo MP4 1.3 MB
Télécharger
La palombière
allez messieurs l'ouverture est pour bientôt !!!
La palombière.mp4
Fichier Audio/Vidéo MP4 6.7 MB

EN PARTAGE POUR NOS AMIS DES VALLEES
 UNE SUPER CHORALE ..... qui donne envie ...  d'en faire autant ... 


C'est vraiment extra ! Et original. Pas d'instruments à accorder ...

Pas de paroles à mémoriser... encore que...

 

 Pas de partition dans les mains... mais de la mémoire tout de même !
  Il faut être attentif et un peu comédien. Et aussi avoir un bon chef de chœur...
  Et surtout, savoir chanter en rythme.
  Bref, cela s’appelle le talent, et ils sont 53 à le posséder !

 

Régalez-vous, c'est 2'26" d’extase! 

Montez le son


ALAIN ET MAITE

 

 



envoyé par Michel Braga